Interview SilverEco de Mickaël Saillant

 

Cette semaine je vous propose l’interview que j’ai réalisé pour SilverEco concernant l’impact du confinement sur les activités de télémarketing auprès des seniors.

Bonne lecture.

Alors que le déconfinement s’opère, quel est en tant qu’entrepreneur votre regard sur cette crise sanitaire ?

« Pendant cette crise sanitaire, nous avons fait le choix tout de suite de ne pas se mettre en activité partielle et ne pas recourir aux aides gouvernementales. Parce que nos activités nous permettent de tous télétravailler et parce qu’après 15 ans d’activités, la trésorerie nous permet de faire face à des difficultés passagères.

Et surtout parce que nos clients se sont mobilisés pour continuer à offrir du mieux qu’ils peuvent leurs services aux séniors, ou à compter sur les séniors. Je pense au secteur caritatif notamment. L’agence étant une cheville ouvrière pour créer et diffuser les campagnes marketing des secteurs marchands, nous nous devions de répondre présents. »

La période de confinement a-t-elle favorisé les logiques de marketing direct et digital sur la cible seniors ?

« Oui bien sûr. Avec les commerces fermés, la vente à distance a eu le vent en poupe. Certes la Poste a été très alarmiste dans sa communication au tout début du confinement ce qui a effrayé la plupart des entrepreneurs. Mais dès avril la Poste et les sociétés de logistiques et de livraison privées s’étaient réorganisées, et ça a servi la vente à distance. Et comme les medias du marketing direct et digital sont très usuels pour la population sénior, les annonceurs qui y ont eu recours ont moins subis la crise, voire même en ont fait une opportunité. »

Certaines offres de services ont elles reçues un accueil plus impactant que d’autres ?

« Evidemment il y a toutes les offres de collecte de fonds, notamment dans les secteurs médical et religieux. Également tout ce qui est compléments alimentaires distribués habituellement en pharmacie et l’ensemble du paramédical. Non pas les masques et les gants introuvables, mais les savons, les crèmes de soin, les protections urinaires… Et puis la presse, l’édition, l’alimentaire à domicile et de façon générale le DIY (Do It Yourself) et le « Made in France ». »

Pour demain, dans le cadre de votre activité, le monde va-t-il changer ?

« Je ne le crois pas. Le courrier postal continuera d’exister car c’est le media de la notoriété, de l’attention et de l’émotion. Le téléphone/smartphone est le média de la relation et de la confiance. Le digital est le media de la visibilité et de la promo, et la TV reste le media de la puissance et de la création de trafic. La presse est le media qui doit le plus se réinventer. La tentation est grande chez les annonceurs de tout digitaliser. Mais avec comme clients des personnes de 60 ans et plus, ce serait se couper de la majorité de ses clients. »

Source : https://www.silvereco.fr/limpact-du-marketing-direct-et-digital-en-periode-de-confinement-mickael-saillant-fondateur-de-france-adresses/31121016

Je souhaite être rappelé pour mes campagnes marketing

Je laisse mes coordonnées