L’exceptionnel afflux de dons pour Notre-Dame de Paris…

 

Nous avons encore tous en tête les images de la cathédrale Notre-Dame en feu.

Symbole de Paris, de la France, de la chrétienté, du rayonnement cultuel et culturel de la France, d’une histoire européenne monarchique, d’un savoir-bâtir exceptionnel, d’un défi humain considérable et d’un lieu de vie aussi grandiose que protecteur, Notre-Dame de Paris dépasse dans la mémoire collective en France et à l’étranger tous les autres monuments français.

D’où cet afflux de dons massifs venant des quatre coins de la planète.

Des sociétés du CAC40 aux courses hippiques jusqu’aux corps de métiers nécessaires à la reconstruction de la « plus belle des cathédrales » inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, tous veulent dépasser l’im-pensable et redonner au plus vite toute sa splendeur et sa majesté à la « major » de l’île de la  Cité.

Être impuissant est une force (Victor Hugo)

Ce fait divers exceptionnel, sans morts ni blessés, mobilise bien au-delà de la détresse de son prochain, et rappelle combien l’homme se sentant fragile, tient à s’assurer que des édifices comme Notre-Dame lui serviront de point d’appui pour les siècles des siècles.

Notre-Dame renaîtra, encore plus belle, sans que soit nécessaire d’organiser des appels de dons classiques, sans que tel ou tel s’approprie la collecte, simplement parce que Notre-Dame reçoit après avoir tant donné…  à voir, à partager, à espérer, à vivre.

Le temps de la reconstruction

Reste à définir le projet architectural de la reconstruction et le temps donné pour lui rendre son lustre. Notre-Dame n’est pas une start-up et le choix de la rebâtir vite doit être compatible avec la patience et la passion des femmes et des hommes des métiers du patrimoine, vitrine du savoir-faire français, qui auront à cœur de prouver une nouvelle fois que ce sont les dignes héritiers des bâtisseurs de cathédrales.

Je souhaite être rappelé pour mes campagnes print et/ou digitales

Je laisse mes coordonnées