RGPD et sourcing postal…

 

Que dit le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) ? :

L’Article 14 – Informations à fournir lorsque les données à caractère personnel n’ont pas été collectées auprès de la personne concernée – du chapitre III Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, stipule notamment que « doit être porté à la connaissance de la personne concernée la source d’où proviennent les données à caractère personnel. »

Pour ce qui est des mailings postaux de conquête, l’obligation est faite d’écrire dans les mentions légales le nom du fichier source chez qui l’émetteur du mailing s’est fourni en données personnelles pour adresser son message de prospection.

Cette disposition est anxiogène par définition car le donnée personnelle est devenue un sujet très sensible, alors même qu’adresser un courrier postal n’a jamais eu d’autres effets depuis des décennies que de permettre à un « vendeur silencieux », le mailing, de proposer son produit ou service à un prospect ciblé.

Que faire ? :

Pour répondre au besoin du RGPD, 3 possibilités semblent se dégager :

1 – Citer la source du fichier comme demandé : certains annonceurs y sont réticents pensant que les clients vont s’en aller en masse. Or si le produit ou service est bon, un certain nombre de clients vont simplement souhaiter que leur adresse ne soit pas « monétisée » par souci de ne pas « dévoiler » publiquement leurs comportements d’achat et/ou de « maîtriser la pression commerciale » à leur boîte aux lettres.

2 – Mentionner un site internet en relais sur lequel les prospects pourront simplement s’identifier et connaître en un clic le nom de la société qui a transmis leur adresse postale.

3 – Mentionner un secteur d’activités et non pas la source : mentionner par exemple la presse et non pas spécifiquement l’éditeur. Attention toutefois car le législateur accepte ce dispositif uniquement dans le cas où la fourniture de telles informations se révèle impossible ou exigerait des efforts « disproportionnés ».

Quelle que soit la solution choisie, citer la source peut-être perçue comme bien fondée (nous sommes tous, à titre privé, prospectés et à ce titre savoir par quel intermédiaire nous semble logique), ou comme un mal nécessaire.

En effet, la fluidité de la DATA, ici la civilité, le prénom, le nom et l’adresse postale, donc rien d’hyper personnel sur ses données, est la base de l’économie du mailing postal. Sans DATA pas de MEDIA POSTAL. Et sans MEDIA POSTAL, une large partie de l’économie de la Vente à Distance en France n’aurait plus qu’à mettre la clef sous la porte !

Je souhaite être rappelé pour mes campagnes print et/ou digitales

Je laisse mes coordonnées